Reconnaitre un beau pantalon

 

Qualité de la matière, qualité de la coupe, qualité des détails

Bienvenue chez Scavini et bienvenue dans nos guides. Ici, place à la finesse et aux détails, ce qui fait la beauté d’un beau vêtement, acheté par plaisir. Au-delà de l’utile, ordinaire et répétitif, les Pantalons Scavini sont l’occasion de faire l’expérience de pantalons luxueux, confectionnés avec soin.

 

Des matières de qualité

Les grandes marques de prêt-à-porter, pour produire d’immenses volumes disponibles massivement dans toutes leurs boutiques, ne peuvent se permettre d’utiliser de très belles matières. Les drapiers pour leurs tailleurs seuls proposent ces draps de qualité supérieure, sans matières artificielles. Les drapiers partent de la matière brute, le coton, la laine ou la soie et les travaillent avec délicatesse. Ce sont de nobles étoffes qu’il est excessivement rare de trouver en prêt-à-porter.

 

 

Aux Pantalons Scavini, nous savons ce qu’est confectionner une belle collection. Et tout commence par la sélection des tissus, auprès des plus grands drapiers européens seulement ! Vitale Barberis Canonico, Loro Piana, Caccioppoli en Italie, Hardy-Minnis ou Brisbane Moss au Royaume-Uni.

 

Nous mettons un point d’honneur à ne sélectionner que des draps utilisés par l’atelier de mesure. Que des draps fabriqués en Europe ! Il n’y a aucune raison de faire moins bien en prêt-à-porter qu’en sur-mesure.

 

L’hiver, des flanelles moelleuses avec du cachemire vous attendent et l’été quelques mélanges précieux incluant de la soie sont un bonheur d’esthète. Acheter un Pantalon Scavini, c’est l’assurance d’acheter un produit de qualité supérieure, hors norme. Un luxe à prix relativement accessible.

 

D’autres détails

En plus de cette précision sur les matières, nos pantalons bénéficient de belles finitions. Devant au niveau du fermoir, nous ne mettons pas de griffe métallique, mais bien un système à trois boutons au meilleur standard italien. La patte qui se prolonge un peu en pointe permet un meilleur maintien de la ligne de la braguette. Le pantalon n’aura jamais l’air avachi.

 

 

Un petit porte-ardillon permet aussi devant, de tenir la ceinture en place. En savoir plus ici. A l’arrière, la ceinture n’est pas totalement cousue. Ce V d’aisance, car cela s’appelle ainsi, donne de la souplesse. Enfin, lorsque c’est possible et que nous sommes sûrs que cela tiendra à la machine à laver, nous exécutons les finitions avec de petits points délicats au bord des poches plutôt qu’une grosse piqure de machine à coudre.